capsalera4

foto_1r_congres

Du 13 au 18 octobre 1906, Antoni M. Alcover réussit celui que on avait pronostiqué comme irréalisable: organiser le Premier Congrès International de la Langue Catalane. Le Congrès fut un événement très significatif pour le recouvrement de la langue et sa revendication, diffusion et étude. Il y avait 3.088 participants et celui-ci fut le premier événement du procès de standardisation et modernisation de la langue.

Antoni M. Alcover l'annonça deux années avant, à une conférence prononcée le 25 janvier 1904 au «Ateneu Barcelonès». Pour la préparation du Congrès il compta avec l’aide du Dr. Bernhard Schädel et avec le travail de plusieurs commissions organisatrices.
En fait, la conception du Congrès surgissait à partir des difficultés implicites de la grand œuvre d'Alcover: l'élaboration du Dictionnaire Catalan. La manque d'études grammaticales et scientifiques et de studieux préparés a été, avec d'autres motifs, lequel a stimulé Alcover pour concevoir un congrès qui s'occupât, en première place, de la langue catalane en générale et, après, d'aspects philologiques, historiques, littéraires, sociaux et juridiques, comme les trois sections indiquent: philologique-historique, littéraire et social-juridique. L'inclusion de personnes de champs diverses supposait l’implication de tous les secteurs sociaux.
Le Congrès représenta un événement social de premier ordre pour Barcelone et les terres catalanes, puisqu'il comprit des actes culturels de grande importance, comme l'exposition bibliographique catalane, fonctions de gala, conférences et concerts de l'Orphéon Catalan, et il termina avec la Garden Party, au Parc Güell de Barcelone.
Celui-ci fut un congrès international, avec romanistes étrangers, lesquels apportèrent conseils scientifiques sur linguistique moderne. Il a été un succès éclatant: plus de trois mil congressistes, avec la participation des meilleurs romanistes européens de ce moment et adhésions prestigieuses comme M. Menéndez y Pelayo, F. Mistral, J. Fastenrath, J. Saroïhandy, R. Foulché-Delbosc, E. Vogel, À. Farinelli, À.Körösi, À. Gómez Restrepo, Rufino J. Cuervo, À. Pikhart, etc. À niveau interne, la presse s'en fit un écho important déjà depuis le procès de gestation. Tout à fait, l’importance du Congrès pour la «Renaixença» linguistique et littéraire fut grandiose.
Le Congrès a été, avec d'autres événements importants lesquels se réalisèrent en 1906, une activité essentielle pour le futur de la langue catalane: l'année suivante on a fondé la Bibliothèque de Catalogne et, surtout, l'Institut d'Études Catalans; en 1908 on a promu bourses pour la formation à l'étranger de futurs philologues et on a édité les actes du Congrès; en 1913, la Ligue du Bon Mot et les Normes orthographiques dictées pour la Section Philologique (constituée en 1911 par Enric Prat de la Riba et présidée par Alcover).
Antoni M. Alcover a dit en le discours inaugural:
"Pour ça nous avons convoqué et nous célébrons ce Congrès, pour voir si nous réussissons que tous lesquels s'appellent aimants de notre langue se résolvent se donner les mains, faire tous un corps pour mouvoir partout, pour porter avant, pour mener à terme la restauration, réintégration et exaltation de la langue catalane, en travaillant chacun selon toutes ses forces, selon toute sa possibilité".


logo_alcover

Carrer del Pare Andreu Fernàndez, núm. 12 · 07500 Manacor · Tel/Fax: 662 320 444