capsalera4

foto_eixides

Antoni M. Alcover fut un des meilleurs chercheurs et scientifiques de la philologie romane de son temps en Europe.

Vers l'automne de 1882, il se fit connaître comme linguiste. Il envoya la «Mostra de Diccionari Mallorquí: anar, dur i fer» à «L'Ignorància»; il concourut à un concours convoqué pour l'hebdomadaire et il le gagna.
Il créa le Bulletin du Dictionnaire de la Langue Catalane, qu'il apparut à partir de 1901. De fait, celle-ci a été la première revue philologique d'Espagne et celle-ci a eu un grand succès entre les romanistes, comme le français Pere Vidal, l'allemand Wilhelm Meyer-Lübke ou l'espagnol Ramón Menéndez Pidal.
Pendant ce temps, Alcover a intensifié les voyages partout les Pays Catalans, en alternant les sorties philologiques (recherches lexicographiques) et le labeur de propagande. Ça culmine avec le Premier Congrès International de la Langue Catalane en 1906. Alcover a voyagé à la recherche de mots, conjonctions verbaux, formes de dire, chansons et phrases faites. Il a mené à terme les sorties philologiques depuis 1900 jusque 1921. Ses informateurs préférés étaient les personnes peu instruites, sédentaires et vieilles, même si pour les recherches verbales il préférait l'apport des infants.
Les sorties de recherche se complétèrent avec les voyages à l'étranger pour recevoir formation des linguistes les plus importants d'Europe. Il a fait trois séjours. Le premier, en 1907, à Allemagne et autres nations, afin de connaître la langue allemande, pour approfondir dans l'étude de la science linguistique. Il a écrit un quotidien de la sortie qu'il publia au volume cinquième du Bulletin du Dictionnaire. En 1912, il a fait le deuxième séjour, à France, Grande-Bretagne, Belgique, Allemagne, Suisse et Maiano, et en 1913, le troisième séjour, à France, Grande-Bretagne, Italie et l'Alguer. Il a assisté au cours du Dr. Bernhard Schädel, qu'il avait connu en 1904. Ils ont parcouru ensemble cinquante-deux villages des terres catalanes dans un voyage d'étude pour recueillir une grande quantité de matériel lexicographique et grammatical. À Paris, il a assisté au cours des professeurs Jules Guilliéron -fondateur de la géographie linguistique- et Piere Rousselot -maître de phonétique expérimental. À Zurich, au cours de Jacob Jud et Louis Gauchat. Il a fait la connaissance d'un groupe de linguistes italiens: Salvioni, Merlo, Guarnerio, Crescini, Todesco et Zanardelli. Il est allé à l'Alguer et, en passant par Provence, il a visité le poète Frédéric Mistral dans sa maison.
De cette façon, il publia l'étude «Un poc de dialectologia catalana», apparu au Bulletin (1908-09). Celui-ci se considéra le point de départ de la dialectologie catalane. À plus, Alcover a collaboré en la constitution de la Section Philologique de l'Institut d'Études Catalans en 1911, dans laquelle il fut le premier président. En 1913 la Section Philologique publia les Normes orthographiques pour écrire en catalan.


logo_alcover

Carrer del Pare Andreu Fernàndez, núm. 12 · 07500 Manacor · Tel/Fax: 662 320 444